Cahier de recette informatique : guide pratique

Cahier de recette informatique

Document-jalon, le cahier de recette informatique permet de tester la conformité des prestations proposées au client ou à l’utilisateur final. Aussi nommé test d’acceptation, il constitue un accusé de réception. Ce document confirme les déploiements des tests effectués sur les livrables préalablement réalisés. Il donne une description du contexte, du mode de déroulement des essais et des approbateurs.

Une étape intermédiaire et non un produit fini

Le cahier de recette informatique est une étape intermédiaire avant le produit fini. Il est indispensable pour la validation de la réalisation. Ce document confirme le bon fonctionnement du produit et sa bonne correspondance aux attentes de l’utilisateur final ou du client.

Des corrections sont généralement nécessaires à ce stade. Très souvent sollicité dans les projets de création de site e-commerce, le cahier de recette fonctionnelle correspond à une étape spécifique de tests. Le développement informatique comprend en effet plusieurs stades et chacun d’entre eux requiert des essais particuliers. Le produit doit être testé dans ses phases de prototype, d’intégration, de consolidation et avant la livraison finale. Il convient au départ d’effectuer des tests unitaires. Lorsque le produit s’approche de son étape de production, il faut prévoir des scénarios plus spécifiques.

Présentant de nombreux avantages pour le concepteur et le client, le cahier de recette garantit la solidité ainsi que la fiabilité du produit. Il permet d’estimer le niveau de correspondance de ce dernier aux souhaits de l’utilisateur final. Ce document représente une assurance qualité.

Un produit livré avec erreur peut fortement impacter la confiance accordée au prestataire de service. Dans le département administratif et financier, par exemple, une telle faille risque d’engendrer de fausses écritures comptables voire des pertes pouvant générer un impact financier catastrophique pour l’entreprise.

La stratégie de recette informatique doit être élaborée en toute prudence.

La rédaction du cahier de recette

L’élaboration d’un cahier de recette doit respecter un plan précis. Vous pouvez consulter un exemple cahier de recette site web pour plus de détails. L’introduction, qui est la première étape du travail, donne une définition du contexte. Il convient ensuite de détailler les généralités et l’organisation à adopter pour le bon déroulement des tests.

À l’issue de cette étape, il faut renseigner des informations détaillées sur le type de test à réaliser et les ingénieurs concernés. Une section plan de tests est indispensable pour présenter le format et l’utilisation du plan. Il faut ensuite expliquer la méthode d’exécution de chaque partie des essais et le mode de remplissage du plan avec les données nécessaires.

Les résultats doivent être résumés à la fin du document. Lors de l’achèvement des tests, une section approbation est indispensable pour rendre les résultats officiels. Le document inclut une partie spécifique qui permet l’ajout de commentaires pour chaque étape. Pour garantir la fiabilité des informations fournies, il faut respecter soigneusement ce plan. L’élaboration de celui-ci est bien pensée. Ces étapes sont valables pour tous les projets informatiques.

Pourquoi utiliser un cahier de recette informatique ?

La stratégie de recette exemple renforce la bonne compréhension du cahier de recette. Ce dernier est utile pour de nombreuses raisons, à priori la qualité. Il témoigne de la solidité du produit et de son bon fonctionnement. Le document reflète également la transparence. Les tests effectués permettent de repérer en amont les probables incompréhensions et les erreurs. 

Cette tâche favorise aussi la cohésion des équipes (chefs de projet, entreprise prestataire, client) et l’instauration d’un climat de confiance réciproque. Elle réduit les risques relatifs au déploiement du nouveau produit ou service. Les tests tiennent un rôle majeur dans cette mission. Même en post-projet, le client ou l’utilisateur final peut avoir recours au cahier de recette pour vérifier certains détails.

Acheter une base emailing pour prospection b2b
Tendances Marketing : L’histoire de Paul Morlet